Je me souviens du tout premier jour. C’est ton sourire chaleureux que j’ai remarqué, et cette lueur de taquinerie dans tes yeux. J’ai d’abord eu peur de cette proximité entre nous. J’avais mes raisons, des expériences malheureuses que je ne souhaitais pas connaître de nouveau. J’avais fait confiance, je mettais rendue vulnérable et on m’avait trahie. J’étais parfois dure, distante, froide. Je ne voulais pas que tu vois comme j’avais mal. Je ne voulais pas avoir besoin de toi, de peur de ne pas être à la hauteur de tout ce que tu pouvais m’apporter. Je ne voulais pas qu’un jour toi aussi tu partes… Malgré moi, malgré la protection que je m’évertuais à bâtir, malgré les larmes dans les moments de solitude, je t’ai laissée t’approcher, je t’ai fait confiance.

Plus qu’une voisine, plus qu’une étudiante avec qui je partageais mon quotidien de dernière année d’étude, tu es devenue une amie. Pas juste une copine, mais une amie précieuse. Je ne te l’ai jamais vraiment dit, mais tu venais illuminer un quotidien que je trouvais bien sombre, rien qu’avec ton sourire et ta bonne humeur. Nos choix de carrière nous ont séparées, mais jamais la distance ne venait à bout de nos coups de fils où nous nous racontions nos vies, de nos sms bien trop longs pour que nos téléphones portables tiennent le coup. Ne plus se voir autant, ne pas réussir à se retrouver pour très longtemps n’altérait en rien l’amitié que nous partagions. Je te considérais alors comme une de ces amies qui seraient là pour la vie.

5419a10ad0d0cccb19d64f528bb4ce40.jpg

Dire aujourd’hui que mes sentiments ont changé serait mentir. Un mensonge pour me protéger de la blessure qui grandit en moi. Pour te montrer que cette distance qui aujourd’hui s’installe entre nous ne m’atteint pas. Pire, elle me laisse complètement impuissante, muette, immobile.

Tu n’es pas très loin. Il me suffirait de prendre le train pour à peine deux heures de voyage. J’ignore où tu habites, je n’ai pas la bonne adresse. Et comment pourrais-je arriver sans être attendue ni annoncée ? Comprendrais-tu si je te serrais contre moi et que je te déclarerais « Tu me manques tellement ! » ? Tu es amie qui s’en va, que je me sens perdre depuis plusieurs mois maintenant sans réussir à te le dire. Le fait que tu annules une fois de plus un rendez-vous de deux petits jours entre filles me laisse déçue, attristée, et nostalgique du passé.

Bien sûr, la raison pour laquelle ce « weekend » ensemble est annulée est une excellente raison. Pourtant, cette raison ne m’aurait pas empêché d’être là pour toi, de t’accompagner dans un moment délicat. Les amies, les vraies, ne sont pas là que dans les moments de joie, de fête. Elles sont là également pour s’épauler, se soutenir. Une autre alternative est possible. Alternative que je t’ai proposée et qui t’a laissée de marbre, que tu as rejetée d’un refus non négociable et qui me laisse un goût amer en bouche. Je me demande alors si tu ne m’as pas retiré la confiance que tu m’avais si vite offerte et que j’avais mis tant de temps à te donner.

Mes derniers messages restent sans réponse. J’avais cru bon te répéter comme je pouvais être là pour toi. Il me dit que je devrais me préparer à te laisser partir, à ce que notre amitié doucement disparaisse. Parce qu’on ne peut imposer sa présence à personne, parce que la vie passe et parfois les liens qu’on pensait fort s’effacent. Il y a encore de l’espoir en moi, cet espoir que tu brises le silence, cet espoir fou que tu me dises « Oui, d’accord, je veux bien que tu sois à mes côtés, viens, et après on pourra se raconter nos vies autour d’une tasse de thé avant que je ne reparte ».

Dis-moi, quand te reverrais-je ? Dis-moi, quand pourrons-nous trouver le temps d’être de nouveau des amies comme avant ? On me dit que le temps passe et que les choses changent mais je refuse d’y croire. Je déteste ressentir cette douleur qui grandit en moi et que je ne pensais jamais connaître avec toi.. Je voudrais que tu ne sois qu’une amie temporairement absente, et non pas une amie perdue…

8e7673b7e40eb20a552a84e2d6007d60

Publicités

23 réflexions sur “Lettre à une amie absente.

  1. Bonjour Sweetie!
    Aimer, c’est savoir laisser partir aussi.
    Parfois les chemins se séparent,parfois ils se croisent à nouveau.
    Cela n’a rien à voir avec Toi, ce n’est pas une trahison : Tes secrets ont été gardés.
    Après 20 ans d’amitié, plus de nouvelles. C’est ainsi.Mon amie, ma « siamoise », a été débordée par sa vie, peut-être.
    Il n’y a pas eu de dispute, pas de crise, pas de reproche. Nous avions vécu de merveilleuses choses, dans l’aisance ou la difficulté.
    Plus de contact, c’est tout. Et c’est bien tout ce que nous avons vécu.

    Pour Te dire que je comprends Ton incompréhension.
    Accepter est la clé. Accepter est une libération.
    Accepter de dire « Merci et au revoir ».
    Cela n’a rien à voir avec Toi, Tu n’as rien fait de mal, c’est ainsi,tout simplement.

    MERCI pour ce partage!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ce commentaire. Après un article « cri du coeur », j’en viens à penser que c’est ainsi que c’est la vie, même si c’est difficile. Je devrais faire preuve de sagesse là-dedans, ne pas prendre les choses trop à coeur, même s’il s’agit d’une relation qui a beaucoup d’importance à mes yeux. Ce n’est la faute de personne, si ce n’est que nos chemins se séparent, et oui, il faut savoir accepter, dire « merci et au revoir ».
      Ce n’est peut-être pas la fin, c’est juste un changement mais ça fait mal au coeur parfois, comme ce soir, d’où l’article…
      Merci encore.

      J'aime

      1. Il est bon de prendre les choses comme elles viennent : la tristesse comme la joie.
        Ma vision est la suivante : quand nous sommes dans la joie, nous ne nous disons pas : »Bin zut! Que m’arrive t-il? Ca ne va pas,ça, va t-en la joie! »
        Pourtant, nous disons cela à celles que j’appelle mes enfants en guenille, ces émotions que nous jugeons « négatives ».
        Ma découverte est la suivante : lorsque j’accueille ces émotions, que je me permets de les vivre, la joie s’installe.Elles sont heureuses d’être accueillies, tout simplement.
        Qu’il y ait une douleur en cette circonstance, c’est naturel.
        Ce qui rend les choses difficiles, c’est notre difficulté à les accepter.
        Peut-être Ton amie n’a t-elle pas changé,peut-être est-ce seulement Toi. Et dans ce chemin de vie,dans ce qui est vécu en ces instants, ces choses que Tu grandis,Ton amie n’a plus sa place.
        Dans votre éloignement, je ne vois que de l’Amour, qu’il soit conscient ou pas.
        Je trouve que Tu fais preuve de beaucoup de sagesse,il Te manque juste l’Amour de Toi.
        Par exemple, les jugements que Tu poses sur Toi : Toi qui a la Foi,Tu sais que Dieu ne juge pas, alors qui es-Tu pour TE juger?
        Peux-Tu accepter de Te voir de façon impartiale et Te féliciter pour ce que Tu T’es permis de vivre,ce que Tu Te permets de vivre et Te féliciter pour cela?
        Tu es debout, Tu vis l’Amour et pas que envers Habibi, j’ai bien entendu Tes réponses sur le post « Le bonheur de mon choix ».
        Te connaitre, faire partie de Ton monde ou lire Tes partages est un CADEAU.
        Je Te propose une expérimentation : pose l’intention de voir où Tu poses des jugements sur Toi.
        Peut-être que le résultat fera le sujet d’un de Tes posts, en tout cas, je Te promets de sacré decouvertes…si Tu le désire!

        Je profite de Ton accord : je T’embrasse!

        Laetitia

        Aimé par 1 personne

        1. Merci pour ton commentaire, pour tes mots bienveillants, pour le temps que tu as appris à écrire tout ça – j’apprécie beaucoup.
          On m’a reproché un jour d’être une amie exigeante, et je sais qu’en un certain sens je le suis parce que je suis entière envers les gens, et je donne un peu de mon coeur à ceux que j’aime. Je crois que nous avons changé toutes les deux, mais je suis surprise de voir que cela renforce la distance au lieu de renforcer notre amitié – en tout cas, c’est ainsi que je le vis de mon côté. J’ai eu à plusieurs reprises le sentiment qu’elle avait honte de moi, d’être mon amie ou alors c’est parce qu’elle compartimente et sépare bien ses relations amicales.
          J’ai tenté de lui exprimer tout ça et j’ai certainement été maladroite. Le peu de retour que j’ai pu avoir était chaleureux mais pas celui d’une amie aussi proche que je nous considère. Elle est contente que je sois « prête à être là » elle, mais ne me permet pas de l’être réellement. Je n’aime pas cette amitié virtuelle qui s’installe entre nous. J’ai l’impression de ne plus avoir ma place dans sa vie…

          Je ne rejette aucune emotion, je suis juste assez triste en ce moment… Cette tristesse vient certainement tout teinter de gris, mais j’ai espoir de me tromper, qu’elle me rassure, qu’on parvienne à se voir parce qu’elle fera l’effort. C’est peut-être égoïste mais j’ai l’impression d’être la seule à faire un effort et je suis fatiguée de ça.

          Qu’entends-tu par « pose l’intention de voir où tu poses des jugements sur toi » ? Je suis intriguée et ne sais pas bien quoi faire.

          J’ai prié hier soir et je prierai ce matin. Dieu m’accompagne chaque jour et aussi à travers ça.

          Si tu me le permets, je t’embrasse également.

          J'aime

          1. Hello Sweetie!

            Par « Pose l’intention de » je veux dire : »Je veux voir (ou je choisis de voir) quand/où je pose des jugements sur moi »
            Tu le formules comme Tu veux. Puis Tu vis Ta vie.
            Nous humains avons tendance à regarder l’émotion plutôt que le message véhiculé par elle, ou à cacher une émotion par une autre.
            Poser l’intention, c’est un peu comme une prière où Tu sais que Tu as déjà obtenu ce que Tu demandes :n’est-ce pas ce que Jésus nous a appris?
            Si garder le contact Te parait être un effort, épuisant, ce peut être un manque de respect de Toi, une absence d’acceptation de la situation une forme de panique et je crois qu’il y a un peu des trois. C’est humain.
            Je T’embrasse!

            Laeti

            Aimé par 1 personne

  2. Coucou,

    Je compatis :/ L’amitié est une notion difficile quand même.
    Mais je voulais tout de même ajouter, que si ton amie ne va pas bien actuellement, peut être qu’elle a besoin de son espace. Qu’elle fait de son mieux pour aller de l’avant et parfois c’est en étant seule? Elle sait que tu es présente si elle a besoin de te parler, et elle viendra peut-être vers toi si besoin..
    Après je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre vous, mais j’espère que cela va s’arranger.
    Lui en as-tu parlé de ce sentiment d’éloignement? (Peut-être pas lui en parler maintenant vu qu’elle semble aller mal..)

    Bon courage.

    Vae Soli

    Aimé par 1 personne

    1. Elle a un petit souci de santé qui nécessite des examens – je voulais être là pour elle mais elle ne préfère pas. Sinon son moral va bien, et heureusement. Elle est juste un peu fatiguée, comme ça peut arriver à tout le monde.
      Nous avons pu discuter un peu, communiquer sur ce que je ressentais. Elle ne trouve pas qu’il y ait une distance entre nous, même si les choses changent. Alors il faut juste que je me fasse une raison, que j’accepte que des sorties soient annulées parce qu’on peut avoir d’autres priorités.
      Elle sait qu’elle peut compter sur moi, elle a envoyé un petit message ce matin pour me rassurer. Alors je ne devrais pas trop m’inquiéter, nous nous verrons plus tard.
      Merci pour ton commentaire.

      Aimé par 1 personne

  3. Je suis dans une période où je ressens pareil que toi. Une amie qui m’a soutenue dans les moments sombres et qui aujourd’hui me tourne le dos, met des faux plans, ne donne tout simplement pas l’impression d’avoir envie de me voir. Je me suis remise en question, pensé que j’étais fautive dans tout ça, que depuis que j’allais mieux j’avais distancé nos liens. Puis tu sais, en fait… je suppose que c’est la vie, chacun son chemin plus ou moins tortueux, ses nouvelles priorités etc. Tu sais la mienne a annulé notre voyage prévu depuis un an, pour partir avec une autre copine dans un autre pays. Alors parfois je me dis que c’est vrai… depuis que je vais mieux j’ai accordé plus de temps à mon nouveau mec et à ma famille, sans prendre beaucoup de nouvelles de mon amie. Mais de son côté aussi, tout n’est pas clair. Et plus j’ai essayé de démêler le nœud, plus c’était ombragé. Je te conseille de retenter dans quelques semaines, mais si ça ne marche pas eh bien basta. Et surtout ne te culpabilise pas!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de partager ta propre expérience, d’apporter ton témoignage dans une situation similaire.
      Pour ma part, nous avons pu communiquer, et elle m’affirme ne pas avoir changé de sentiments à mon égard. Je la crois. Peut-être s’est-elle simplement plus habituée que moi à la distance, et se suffit de peu d’échanges et de moments passés ensemble…
      A ta place, surtout à l’annulation de votre voyage au profit d’une autre copine, je me sentirais trahie, rejetée et je me dirais également que ça suffit, que je ne ferais plus d’effort. Mon amie semble vouloir garder nos liens, même si forcément la vie fait que nous ne nous voyons pas souvent et pour très peu de temps à chaque fois.
      Après c’est une question de priorités, de choix. J’ai certainement moi aussi mis de la distance entre nous quand j’allais mieux. Elle reste une personne réservée, qui ne se confiera que si on pose des questions insistantes. Elle sait que je suis plutôt dans l’échange spontané… alors comme tu le conseilles, j’attends que la tempête passe et je réessairai plus tard !
      Encore merci, et bon courage à toi dans ce moment difficile.

      J'aime

    1. Nous essayons de rétablir la communication, et j’ai pu lui expliquer mon ressenti. C’est difficile mais ce n’est pas peine perdue ! Je crois que ça vaut le coup d’essayer de sauver une amitié précieuse avant de totalement abandonner… Merci beaucoup pour ton commentaire.

      J'aime

  4. Je crois que c’est le lot de toutes nos existences. Au mettre titre qu’on peut s’éloigner de sa famille, d’un amour. On grandit, on évolue, on a plus les mêmes attentes, les mêmes désirs, on ne regarde plus forcément dans la même direction.
    Essaye de le voir comme quelque chose de positif même si c’est douloureux, un peu comme si vous n’aviez peut-être plus besoin l’une de l’autre parce que vous avez avancé, certes sur un chemin différent mais avancé quand même. C’est le cycle de la vie en quelque sorte.
    Bises ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Aileza pour ton retour. C’est vrai, on change et naturellement on peut s’éloigner de certaines personnes, les liens qu’on avait tissés ne sont plus aussi forts. Pourtant là, il ne s’agit pas d’une relation amicale où nous ne comprenons plus, mais plutôt où la distance me paraît parfois trop grande, et le silence s’installe entre elle et moi. Par contre, nous avons encore un tas de choses à nous dire, et de moments à partager. C’est juste qu’il est difficile parfois de trouver le temps d’être ensemble parce que les vies de chacune, les priorités de chacune ne correspondent pas.
      J’ai pu lui exprimer tout ça, échanger plus amplement avec elle. J’attends qu’elle me recontacte. Nous verrons bien. Pour l’instant, je ne veux pas laisser le cycle de la vie gagner et emporter au loin cette amitié très précieuse !
      Je t’embrasse ❤

      Aimé par 1 personne

  5. L’amitié, c’est comme toute relation, ça vient et puis parfois ça s’en va. C’est difficile, ça fait souffrir, on se pose des questions sur soi, sur l’autre, on ne comprend pas. C’est délicat de perdre une amie, de sentir qu’elle s’éloigne. Peut-être que c’est juste aussi une relation qui change, évolue, parce que vous avez des vies différentes, des envies différentes aussi. On n’évolue pas toujours à la même allure.
    J’en connais un rayon un amitié, j’ai beaucoup d’amies fidèles, précieuses. Mais il y a eu de saisons difficiles, des compromis à faire, des situations à accepter.
    Comme toi Julie, le contact, se voir, être là pour les bons comme les moins bons moments est presque essentiel pour moi dans mes relations amicales. Mais cette présence est parfois envahissante, voire non essentielle pour mes amies. J’ai appris à l’accepter. Je ne voulais pas les perdre sur ce terrain là. Nous partageons moins qu’avant, nous sommes loin les unes des autres, mais chacune a sa place dans ma vie. J’ai composé avec les choix de chacun.
    Puis j’en ai aussi perdu en cours de route. Ainsi va la vie…
    Je suis heureuse que vous ayez pu en parler et peut-être éclaircir les choses, tes / ses sentiments. Le dialogue est important dans toute relation.
    Si tu ne veux pas la perdre, pour les raisons qui sont les tiennes, accepte celle qu’elle devient, sans te renier non plus (l’équilibre est délicat mais possible).
    Affectueuses pensées Julie.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour, le partage de ton expérience et tes mots bienveillants. Comme en amour, il est important de respecter l’individualité de chacun, s’adapter aux différents caractères, aux attentes qui ne sont pas les mêmes.
      Nous avons pu renouer le dialogue, renouveler l’importance de notre amitié en se l’exprimant tour à tour. Il faut savoir composer avec les vies de chacune, trouver d’autres moments propices à une rencontre, à un peu de temps partagé. Ça devrait aller, nous sommes plus éloignées mais pas perdues et j’en suis ravie.
      Je t’embrasse tendrement.

      J'aime

  6. Voir s’éloigner des ami·e·s est une chose très difficile. Apprendre à les laisser partir aussi. Aussi douloureux que cela puisse être, les chemins parfois se séparent, sans que l’on puisse rien y faire. Peut-être se reconnecteront-ils un jour, plus tard, dans d’autres circonstances.

    Aimé par 1 personne

Quelques mots de votre part :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s