Vous demander pardon, vous dire merci.

Sans bruit, je suis partie. Je ne voulais pas être ici. Après l'euphorie des premiers jours, j'ai vu retomber l'énergie. Je pensais trop, sans pouvoir réfléchir. J'ai commencé à douter. Je n'arrivais plus à écrire. Le silence s'est installé. Sans bruit, je me suis refermée. Enfermée dans ma coquille. Isolée. Je ne vous lisais plus.... Lire la suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑